Trudeau, Trump, glamour et politique

Tous les ans, l’école de mon fils organise un festival international pour mettre en valeur les 50 pays représentés dans les classes. Chaque famille peut s’investir sur le stand de son choix. Moi, j’ai choisi celui du Canada. Parce que j’adore le sirop d’érable et les émissions de Radio Canada bien sûr, mais surtout parce qu’après 3 ans et demi passés à Calgary, j’ai gardé une affection profonde pour tout ce qui touche de près ou de loin au pays des castors…. Bref, j’étais sur le stand canadien, en pleine distribution de pancakes, lorsqu’un petit monsieur a déboulé devant moi. Ses yeux pétillaient d’enthousiasme : « Je suis venu féliciter les canadiens. Ils ont vraiment bien choisi leur nouveau premier ministre. Je suis fan de Justin Trudeau ». 5 minutes plus tard, une femme remettait le couvert : « Au Canada vous êtes chanceux d’avoir Justin Trudeau… Je le trouve vraiment super ». C’était tellement hors contexte que j’en suis restée bouche bée, avant de penser : « La vache, ça n’est pas sur le stand français que ça aurait pu m’arriver ! Il y a bien longtemps que nos politiciens (tous partis confondus) ne font plus rêver personne en France ou à l’étranger… ».

Il faut dire qu’en matière de séduction, Justin Trudeau est un expert. C’est une bête de communication. Depuis son élection en octobre 2015, il multiplie les vidéos et tweets percutants. Il utilise à merveille les médias et réseaux sociaux, et rivalise avec Obama sur le front de l’autodérision. Il a même réussi à faire parler de lui avec un cours d’informatique quantique. Sans parler de ses photos. Je vous recommande d’aller le voir en tenue de boxeur : ça change des clichés de François Hollande et Nicolas Sarkozy à l’Elysée…. Plus showbiz tu meurs ! Un vrai pro de la mise en scène (même Sarkozy semble petit joueur avec son footing).

Résultat, la « Trudeaumania » va bon train. A l’étranger, les médias voient  en lui le « Kennedy canadien ». A l’heure où Donald Trump fait grincer des dents aux quatre coins de la planète, le contraste est saisissant. Les hommes ont beau être tous deux des pros de la communication, leur omniprésence médiatique n’a pas les mêmes effets. Pour le Washington Post, Trudeau est « l’anti-Trump » par excellence. Tout les oppose : leur vision des femmes, des immigrés, leurs idées sur la politique internationale, le changement climatique, les réfugiés… Trudeau joue sur l’unité et l’ouverture, là où Trump mise sur les peurs, la division et la provocation… D’ailleurs, je ne sais pas s’il y a un lien de cause à effet, mais les américains de gauche seraient de plus en plus nombreux à envisager d’immigrer au Canada en cas de victoire de Donald Trump aux prochaines élections présidentielles (selon Radio Canada, les récentes victoires de Trump auraient provoqué une hausse de 350 % des recherches sur Google concernant le déménagement au Canada). Est-ce une coïncidence ?

Une chose est sûre : Trudeau est un atout marketing pour son pays à l’international. Il a donné un côté « hype » à la politique canadienne. Sacré changement après les années Stephen Harper ! Reste à savoir si ses résultats sociaux, économiques et environnementaux seront à la hauteur de son charisme à l’écran. Seront-ils aussi impressionnants que son maniement de la com ? Je vous avoue que je regrette parfois de ne plus habiter au Canada pour pouvoir juger par moi-même. Avec sa stratégie d’ouverture et sa com savamment orchestrée, il a piqué ma curiosité. A la place, je me contenterai de suivre cette année les élections américaines et les délires populistes de Donald Trump depuis Houston : une expérience sociologiquement très intéressante bien sûr, mais politiquement plus inquiétante et définitivement moins « glamour »…

Copyright ©DR/Fotolia.com

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s